Catégorie dans Non classé

Gros plan sur la ville de Lyon, terre de paradoxes…

Gros plan sur la ville de Lyon, terre de paradoxes…

Gros plan sur la ville de Lyon, terre de paradoxes… Ville de lumière.

A mi-chemin entre mer et montagne, la cité est placée sous le signe de la dualité : les deux collines qui la surplombent, -Fourvière et la Croix-Rousse- et les deux cours d’eau, le Rhône et son affluent la Saône qui la baignent illustrent bien les deux visages de la ville.

– La ville où l’on vit le mieux en France
– L’agglomération lyonnaise si proche de tout
– Une accessibilité et des transports urbains hors du commun
– Un dynamisme économique remarquable qui dessine la ville de demain
– « La Part Dieu, deuxième centre d’affaires français »
– Nouveau visage urbain de la ville de Lyon : des programmes immobiliers ambitieux
– Pour tous les Goûts et toutes les bourses…
– « 2000 ans d’histoire »
– Le 8 décembre

Cette situation exceptionnelle au confluent des deux cours d’eau, confère à la ville sa particularité physique : sa Presqu’île. C’est tout au bout de cette langue de terre, après les deux ponts de la Mulatière que se manifeste physiquement la confluence, c’est à dire la rencontre et le mélange des eaux des deux fleuves. Un projet urbain majeur « Lyon confluence» va concerner ce territoire stratégique, longtemps dédiée à l’industrie et aux transports, situé à l’extrémité de la « Presqu’île ». Ce secteur est un espace d’expansion métropolitaine majeur conjuguant un potentiel foncier considérable, une situation exceptionnelle en terme de desserte, et des atouts paysagers de grande valeur.

Lire la suite

Gros plan sur la ville de Vienne

Gros plan sur la ville de Vienne

Gros plan sur la ville de Vienne

Situé à une trentaine de km au Sud de Lyon, Vienne possède un patrimoine archéologique et architectural d’importance exceptionnelle dont témoigne la présence de 41 monuments historiques et 4 musées municipaux.

Un peu d’histoire gallo-romaine
Le site de Vienne est occupé depuis la plus haute antiquité. Vers 40 ap J.C. la ville se développe de chaque côté du Rhône et se place alors parmi les plus grandes villes de la Gaule. Elle est parée de monuments remarquables, dont certains sont encore visibles aujourd’hui, et bénéficie d’une activité économique importante basée notamment sur les échanges commerciaux grâce au Rhône.
En 1450, Vienne est rattachée au royaume de France.

Aujourd’hui, Vienne est une ville essentiellement tertiaire, avec néanmoins quelques industries de pointe : plus de 2300 entreprises recensées (source INSEE).

Elle jouit d’une activité commerciale et culturelle intense tout au long de l’année. Son animation atteint son comble avec le festival de Jazz, au début de l’été.

Population
29 930 habitants pour 14 272 logements (recensement 1999)

Gros plan sur la ville de Villefranche Sur Saone

Gros plan sur la ville de Villefranche Sur Saone

Gros plan sur la ville de Villefranche Sur Saone

Située à une trentaine de km au Nord de Lyon, Villefranche, possède tous les attributs d’une ville-centre avec son identité propre : une Chambre de commerce autonome, une C.P.A.M., une C.A.F., un centre hospitalier général, un Tribunal de Grande Instance, un parc des expositions, etc.

Villefranche sur Saône une entité à part entière
Au fil des siècles, en s’appuyant notamment sur l’activité viticole, la ville a développée sa vocation commerciale pour devenir le centre économique et administratif du secteur Beaujolais-Val de Saône. Administrativement, elle abrite le siège de la Communauté de Communes qui regroupe les communes d’Arnas, Gleizé, Limas et Villefranche en une agglomération d’actuellement 55 000 habitants.

Lire la suite

Gros plan sur la ville de Villeurbanne

Gros plan sur la ville de Villeurbanne

Gros plan sur la ville de Villeurbanne

Véritable prolongement de Lyon à l’Est, Villeurbanne assure une continuité de quartier à 2 arrondissements de Lyon, le 6è et le 3è.

– Un peu d’histoire
– Une identité faite de différence
– Cité des entreprises
– Le technopôle, un potentiel high-tech d’énergies et de savoirs
– S’implanter et vivre à Villeurbanne
– Population

Un peu d’histoire sur Villeurbanne
Villeurbanne s’est développée grâce à la richesse des différences ethniques et culturelles qui aujourd’hui font son esprit d’accueil et de tolérance. L’histoire de Villeurbanne remonte jusqu’à l’époque Gallo-Romaine où les premières traces de population ont été retrouvé. La mixité des cultures est D’abord dauphinoise, puis savoyarde et, pour finir, rhodanienne (1852), la ville fut toujours un lieu d’affluence de populations. À la fin du XIXè siècle, ce sont les Italiens qui apportent la main d’oeuvre dont la France manque alors.
Quelques années plus tard, ce sont les Espagnols qui à leur tour trouvent terre d’accueil à Villeurbanne. Après 1960, Arméniens, Portugais, Algériens, Marocains, Tunisiens, Européens de l’Est forment à leur tour des communautés soudées. Toutes créent des associations musicales ou sportives, diffusant leur identité dans le tissu villeurbannais.
C’est ainsi qu’à côté des dix églises catholiques, on trouve la Mission catholique italienne, une église réformée, deux églises évangéliques, une église néo-apostolique, la paroisse ukrainienne Saint-Athanase, la mosquée Errahma et la synagogue.

Une identité faite de différence
Le premier recensement de 1810 compte 1 903 habitants pour 430 maisons. La révolution industrielle s’installe, chassant peu à peu l’activité agricole. Un habitat d’immeubles collectifs, de petites maisons et d’ateliers se développe autour des quartiers anciens comme autant de hameaux séparés. Cette structure en quartiers participe toujours au charme et à la personnalité multiple de Villeurbanne.
En 1931, avec 63 000 habitants, Villeurbanne se transforme alors en recherchant la lumière, les avenues larges et les espaces verts.

La ville alors en quête d’un centre ville, fait édifier une maison commune, monumentale, dotée d’un beffroi de 65 mètres, actuel Hôtel de Ville. Dans l’axe, sera édifiée une maison du peuple ou palais du travail, avec salle de conférences, brasserie-restaurant et piscine. C’est l’âge d’or de l’ART DECO, dont le Centre de Villeurbanne est aujourd’hui un des témoins français le plus abouti et le mieux conservé.

Cité des entreprises
Commune rurale depuis l’époque gallo-romaine, Villeurbanne devient ouvrière vers 1880 avec le développement de l’industrie textile et de la métallurgie. De grandes entreprises s’installent, profitant de la réserve foncière qu’elles ne trouvent plus à Lyon. En 1902, on compte déjà plus de 2000 industriels.
Aujourd’hui, Villeurbanne est la deuxième ville du Rhône. Au 27e rang des villes de France, elle occupe le 12e rang des villes de plus de 100 000 habitants pour son activité économique. Ses 6000 établissements privés représentent 10 % des entreprises de l’agglomération lyonnaise. 36 parcs d’entreprises ainsi que de nombreuses disponibilités foncières les accueillent sur un territoire en prise directe avec tous les grands axes autoroutiers, la gare TGV de la Part-Dieu et l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

Le technopôle, un potentiel high-tech d’énergies et de savoirs
Pour les entreprises, la municipalité développe les relations avec le campus de la Doua qui regroupe 28 000 étudiants, 2500 enseignants et chercheurs et 3 écoles d’ingénieurs. Sur ce domaine scientifique, premier centre français pour la recherche scientifique et technologique appliquée à l’industrie, le technopôle accueille 80 laboratoires de recherche, leurs trois filiales de valorisation et 60 entreprises de haute technologie.
L’aire d’influence du technopôle s’étend aux quartiers nord où sont installées près de 900 entreprises impliquées dans des secteurs technologiquement innovants et les activités d’étude ou de recherche et développement.

S’implanter et vivre à Villeurbanne
L’environnement participe largement à la réussite de l’entreprise. Soixante hectares d’espaces verts permettent la respiration d’une ville qui a choisi d’investir dans la reconquête qualitative de ses espaces extérieurs. Ville sportive, Villeurbanne soutient l’Asvel, le club de basket le plus titré sur le plan européen. Sur le plan culturel, Villeurbanne compte nombre d’institutions nationales comme le TNP, l’Institut d’art contemporain, l’Ecole nationale de musique et des réalisations prestigieuses comme la Maison du livre de l’image et du son François Mitterrand. Ici, la vie de quartier a su rester riche et animée avec ses 12 marchés, ses 1200 commerces de proximité et plus de 1400 associations dans tous les domaines de la vie. Un réseau de transport urbain multimodal (bus, métro et tramway) irrigue la ville, dynamise ses rapports avec le campus universitaire et la relie à tous les points de l’agglomération.

Population
124 215 habitants pour 63 449 logements (recensement 1999)

Rhône-Alpes une région dynamique et attractive

Une région idéalement placée et dynamique… qui séduit toujours plus de monde

L’agglomération lyonnaise, la plus importante de la Région Rhône-Alpes, occupe une situation privilégiée au coeur de la vallée du Rhône, sillon fluvial naturel. Elle est bordée au Nord par le Pays Beaujolais, à l’Ouest par les Monts du Lyonnais, à l’Est et au Nord par la plaine de la Dombes et de l’Isère.

– La région Rhône-Alpes
– Le Département du Rhône
– Les Monts du Lyonnais
– Le Beaujolais

La Région Rhône-Alpes
Bâtie autour d’une vallée fluviale naturelle, l’axe Saône – Rhône, la Région Rhône-Alpes s’étend sur un vaste territoire long de 200 km du Nord au Sud et de près de 180 km d’Ouest en Est. Bordée par les Alpes à l’Est et par le Massif central à l’Ouest, la région se distingue par la diversité de ses paysages : plaines, plateaux, moyennes et hautes montagnes.

En matière de cours d’eau, Rhône-Alpes est parmi les régions les mieux loties de l’hexagone. Une eau abondante a fait des vallées alpines et des rivières, les axes majeurs du développement de la politique de production énergétique du quart Sud-Est de la France. Le couloir rhodanien jouit d’un climat continental marqué par des étés chauds et des hivers rigoureux. Les massifs montagneux (Alpes, sud Jura, Massif Central) connaissent des variations climatiques importantes.

Rhône-Alpes compte plus de 5 millions d’habitants (9,5 % de la population française). C’est une des régions les plus industrielles de France et elle accueille cinquante leaders mondiaux dans différents domaines économiques. Lyon est la locomotive d’un réseau dense et équilibré de villes moyennes (Grenoble, Chambéry, Saint-Etienne, Annecy…) qui développent des liens de plus en plus étroits permettant à la région Rhône-Alpes toute entière de se positionner parmi les grandes régions européennes d’influence.

Le Département du Rhône
Le Département du Rhône est le plus petit de la région Rhône-Alpes. Il s’étend sur environ 95 km du Nord au Sud et sur 65 km d’Est en Ouest. Il recouvre le Beaujolais et le Lyonnais et se trouve entouré par les départements de l’Ain, de l’Isère, de la Loire et de la Saône et Loire.

Les Monts du Lyonnais
Situés entre la ville de Lyon et le bassin stéphanois, les monts du lyonnais s’étendent sur une quarantaine de kilomètres. Cet ensemble montagneux dont l’altitude ne dépasse guère les 900 mètres est un espace de détente très fréquenté. De nombreux témoins du passé jalonnent ces collines : mégalithes, oratoires, chapelles et aqueducs. Aujourd’hui, les basses vallées sont occupées par les cultures maraîchères, les vignes et les vergers.

Le Beaujolais
Si le Beaujolais est avant tout connu pour son vin primeur, c’est également une zone montagneuse essentiellement granitique. Son altitude est peu élevée : le mont Rigaud, point culminant, avoisine les 1000 mètres. Plus au sud aux abords de Lyon, le bas Beaujolais est formé de terrains sédimentaires très fertiles. La région qui s’étend entre Villefranche-sur-Saône et Chazay d’Azergues est appelée le « pays des pierres dorées » en raison de la couleur ocre de la terre. Vignobles, pâturages et forêts se partagent ce grand terroir.

Gros plan sur la ville de Bourgoin-Jallieu

Gros plan sur la ville de Bourgoin-Jallieu

Situé à une quarantaine de km au Sud-Est de Lyon, Bourgoin-Jallieu est une ville attractive par ses nombreux équipements : médiathèque, lycées, hôpital, clinique, stade, cinéma multiplexe, tribunal ; son environnement de qualité et par sa vie associative, culturelle et sportive riche et diversifiée.

A proximité immédiate des autoroutes, des aéroports, et des gares SNCF, la ville occupe une position stratégique au coeur de la région Rhône-Alpes. Elle est notamment sur le trajet du projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin LA TRANSALPINE (début des travaux en 2010 pour mise en marche en 2020).

Les zones d’activités accueillent des artisans et des entreprises régionales, nationales, ou internationales de différents secteurs : plus de 1900 entreprises recensées (source INSEE). Un tissu commercial varié anime la commune, notamment par ses nombreuses rues piétonnes.

Population
23 957 habitants pour 10 572 logements (recensement de 1999)